Femme enceinte

Après l’accouchement : les étapes clés

après l'accouchement

De quel type de maternité s’agit-il ?

Tous les établissements répondent aux mêmes normes de sécurité, mais, depuis 1998, les maternités sont classées en trois catégories selon leur plateau technique. Celles de niveau 1 ont seulement un bloc obstétrical. Celles de niveau 2 disposent en plus d’un service de néonatalogie ou de soins intensifs néonataux. Celles de niveau 3 sont dotées d’un service de réanimation néonatale. Il n’est cependant pas obligatoire de s’y inscrire en cas de grossesse pathologique (diabète maternel, par exemple). Pour des raisons de proximité, on peut se faire suivre en niveau 1, quitte à être orientée en niveau 3 à quelques semaines du terme ou transférée au moment de la naissance.

Le choix de l’allaitement est-il respecté ?

Si vous désirez allaiter votre enfant, faites-le savoir rapidement à la sage-femme. La formation sur l’allaitement maternel étant variable d’une maternité à l’autre, il arrive encore que des femmes aient à réclamer le droit de donner le sein dans l’heure qui suit la naissance. Et il n’est pas rare d’obtenir des conseils très différents d’une soignante à l’autre !

Quelle est la durée moyenne du séjour ?

La plupart des mamans ne restent pas plus de trois ou quatre jours à la maternité : soit parce qu’elles sont gentiment priées de laisser la place à d’autres (en Ile-de-France, beaucoup de maternités sont surchargées), soit parce qu’elles-mêmes ont hâte de retrouver un environnement familial plus calme. Mais la montée de lait peut être tardive et nécessiter des conseils… Sachez que durant les douze jours qui suivent l’accouchement, les soins dispensés au domicile par une sage-femme ou un médecin sont pris en charge à 100%.

Le contact maman-bébé reste très important

À la maternité de Lons-le-Saunier, les bébés restent auprès de leur mère vingt-quatre heures sur vingt-quatre, après avoir fait connaissance, peau contre peau, en salle de naissance. Cette proximité leur permet à tous deux de se découvrir et de tisser des liens forts pour l’avenir. De plus, elle favorise la mise en place de la lactation pour celles qui le souhaitent. Trop longtemps, le personnel des maternités a accaparé les bébés, au risque de dévaloriser le rôle des mères. Les soignantes peuvent s’occuper du nourrisson pendant quelques heures si la maman souhaite se reposer. Mais elles le lui confient aux premiers signes de faim, car nous ne donnons pas de biberon de complément.

0 Commentaire(s) Poster un commentaire
Aucun commentaire pour le moment.
Une remarque ? Laissez un commentaire

4820