Femme enceinte

Le don d’ovocytes : comment ça marche ?

Aujourd’hui en France, la majorité des couples qui pourraient bénéficier du don d’ovocytes doivent attendre plusieurs années en raison de la pénurie de donneuses car l'offre inférieure à la demande.

Le don d’ovocytes

A qui s’adresse le don ?

Le don d’ovocytes est une des méthodes pour combattre l’infertilité féminine chez les femmes dont les ovaires ne peuvent pas produire d’ovules (ou ovocytes) ou qui sont susceptibles de transmettre une maladie génétique grave à leur enfant. Mais actuellement, comme le souligne le CADO (Centre d’Accueil des Donneuses d’Ovocytes), « 60% des couples qui pourraient bénéficier de cette méthode ne peuvent obtenir d’ovocytes en raison du petit nombre de dons. Si le don de spermatozoïdes est plus ou moins » entré dans les moeurs « , le don d’ovocytes est encore très peu répandu, beaucoup de femmes ignorant que l’on peut donner ses ovocytes ».

Comment se passe le don ?

Le don d’ovocytes consiste à mettre en présence des ovocytes d’une donneuse avec les spermatozoïdes du partenaire de la femme infertile dans le but de former un oeuf qui sera ensuite transférer dans l’utérus de la femme demandeuse.

Pour des raisons de sécurité sanitaire, il doit se passer 6 mois entre le moment ou les embryons obtenus à partir du don d’ovocytes sont obtenus et le moment ou on a l’assurance que la donneuse était exempte de toute maladie virale transmissible au moment du recueil des ovocytes. Pendant ce délai d’attente, les embryons sont conservés par congélation.

Ces activités ne peuvent être effectuées que dans des établissements autorisés par décision ministérielle et sous la responsabilité d’un praticien agréé.

Qui peut donner ?

Le don d’ovocyte est fait par des femmes déjà mères, dont l’âge, au moment du don est inférieur à 38 ans et chez lesquelles on a procédé à divers examens de sang : test HIV, recherche des virus d’une hépatite B ou C, ?

Le consentement de la femme donneuse, ainsi que celui de son partenaire, est recueilli par écrit. Les deux membres du couple receveur doivent également consentir au don par écrit, leur consentement étant révocable avant toute intervention.

Les différents caractères physiques principaux « donneuse – receveuse »: ethnie, couleur des cheveux, des yeux, rapport poids/taille, groupe rhésus… permettent des appariements plus harmonieux quand cela est possible.

Le don d’ovocytes, comme celui des spermatozoïdes est légal et régi par la loi Bioéthique du 29 juillet 1994. Il est gratuit (le corps ne peut faire l’objet d’un commerce) et est donc conçu comme un acte désintéressé de générosité d’un couple vers un autre couple. Il est anonyme : aucune information permettant d’identifier à la fois celui qui a fait le don et celui qui l’a reçu ne peut être divulguée.

0 Commentaire(s) Poster un commentaire
Aucun commentaire pour le moment.
Une remarque ? Laissez un commentaire

7018